Megachile rotundata

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment  green and football socks?) selon les recommandations du projet entomologie.

Megachile rotundata découpant une foliole de robinier faux-acacia

Nom binominal

Megachile rotundata
(Fabricius, 1787)

L’abeille découpeuse (Megachile rotundata), est une espèce d’abeille solitaire appartenant au genre des « mégachiles ». Ces abeilles construisent des loges à partir de morceaux de feuilles découpées de (luzernes, troènes football t shirts online shop, acacias…) où elles déposeront leurs œufs.

Une de ses particularités est de découper avec une méthode spectaculaire des morceaux de feuilles tendres (découpe circulaire à ovale aux bords nets, toujours en bordure de feuille ou de foliole) qu’elle transporte ensuite en vol afin de fabriquer son nid constitué de logettes confectionnées à partir des morceaux de feuilles enroulées (aspect de petits cigares).

Un nombre important de feuilles peuvent ainsi être découpées, sur le robinier faux-acacia par exemple (photo ci-contre), sans conséquence apparente pour le végétal (la “cicatrisation” se fait rapidement, notamment grâce au fait que l’abeille ne coupe pas les nervures importantes).

Elle fait partie d’un groupe de mégachiles assez petites (5-20 mm). Elle a une brosse ventrale blanche (Megachile pilidens qui lui ressemble a une brosse partiellement noire à l’arrière et présente deux taches feutrées blanches sur le 6e tergite). En tant qu’espèce solitaire, elle ne construit pas de ruche et ne forme pas de réserve de miel, mais elle est considérée comme un pollinisateur très efficace notamment de la luzerne, des carottes, et de nombreuses légumineuses cultivées, ou de plantes à baies (myrtilles). Des nids artificiels positionnés près des cultures (nids à base de pailles, ou constitués de blocs de bois percés de trous d’un diamètre convenant à l’espèce) augmentent significativement les rendements de certaines cultures.

L’espèce est caractérisée par des mandibules surdéveloppées et très coupantes, utilisées pour découper les feuilles qu’elle recherche pour confectionner son nid, mais aussi lorsque nécessaire, comme mécanisme de défense, quand elle se sent attaquée.

Sex-ratio : il est généralement de 1 mâle pour une femelle, soit très différent de ce qui se produit chez les abeilles coloniales.

Reproduction : les femelles, dans la nature, construisent de petits nids dans des anfractuosités du sol, de parois rocheuses ou de murs, ou dans les arbres. Elles utilisent volontiers des nichoirs artificiels (des trous percés dans un bout de bois ou des tiges creuses: bambou, carton, paille, roseaux). Chaque nid est constitué d’une série de cellules individuelles, autant que l’espace le permet. Chaque cellule ressemblant à un petit cigare, est fabriquée à partir de morceaux de feuilles ou de fleurs découpées plus ou moins en forme de disque (d’où le nom anglais de leafcutter, « coupeuse de feuille » de l’espèce). Elle utilise par exemple des feuilles ou des fleurs de : hortensias, géraniums (Pelargonium zonale) depiller for sweaters, euphorbes (Euphorbia), luzernes (Medicago), lilas (Syringa), vigne (Vitis). Bien que ces abeilles ne stockent pas de miel, les femelles déposent un stock de pollen et nectar qui alimentera la larve dans le nid. Elle est polylectique, cela veut dire qu’elle visite plusieurs sortes de fleurs (5 familles de plantes). Ses sources de pollen sont très variées et se répartissent dans les familles suivantes :

Chaque cellule contient une petite boule de pollen, du nectar et un œuf. La larve se développe rapidement, consommant sa provision de pollen et de nectar, puis entre en hibernation lorsque la provision est entièrement consommée. Au printemps suivant, la larve produit une pupe où elle complète son développement puis sort du nid pour trouver un partenaire et se reproduire. Les femelles peuvent ravitailler jusqu’à 39 cellules. La période d’incubation est d’environ 30 jours et nécessite idéalement une température constante de plus de 30° C.

Une abeille coucou, Coelioxys echinata (Förster 1853) (anciennement: Megachile rufocaudata (Smith 1854)) peut parasiter les autres mégachiles : les œufs du parasite éclosent les premiers et les larves qui en sortent détruisent les œufs de la victime. C’est aussi le cas de Coelioxys inermis (Kirby).

Cette espèce européenne a été importée et élevée aux États-Unis à fin de pollinisation des champs et fruitiers, mais elle est localement devenue sauvage (marronnage) avant de se généraliser dans une grande partie de l’Amérique du Nord replica england football shirts.

Sur les autres projets Wikimedia :

Ernst Wilhelm Hengstenberg

Ernst Wilhelm Hengstenberg (20. oktober 1802 – 28. maj 1869 i Berlin) var en tysk luthersk teolog.

1819—23 helligede han sig i Bonn til filologiske og filosofiske studier, levede så et år som huslærer i Basel og kæmpede sig i denne tid løs fra rationalismen og frem til en fast overbevisning om den væsentlige sandhed af de lutherske fædres tro.

Fra nu af var Hengstenberg klar over sin livsopgave, og han blev, skønt født i et reformert hjem, den betydeligste forkæmper for fornyelsen af den lutherske ortodoksi meat cuber machine. Han begyndte sin kamp replica england football shirts, da han 1826 kom til Berlin som professor i teologi og 1827 blev redaktør for “Evangelische Kirchenzeitung”.

Såvel gennem sin universitetsvirksomhed som særlig gennem dette blad førte Hengstenberg en utrættelig og såre betydningsfuld kamp mod rationalismen i alle dens skikkelser og for kirkens gamle bekendelse. I denne kamp satte Hengstenberg alle hensyn til side og angreb skånselløst talsmændene for de retninger, hvis kristelige ret han bestred.

Derfor er Hengstenberg også bleven hadet og afskyet som få. Men han kæmpede for en fast og ærlig overbevisning, og sejren over den gamle rationalisme skyldtes for en stor del ham og var et stort kirkeligt dremskridt.

Af hans skrifter, der videnskabelig bekæmpede rationalismen på det Gamle Testamentes område, må nævnes: Christologie des alten Testaments (2 knuckle meat tenderizer. oplag, 1854—57), Kommentar über die Psalmen (2. oplag, 1849—52), Geschichte des Reiches Gottes unter dem alten Bunde (1869—71).

Dina Sassoli

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Dina Sassoli (, Rimini – , Rome) est une actrice italienne. Elle est connue pour sa collaboration avec le réalisateur Mario Camerini.

Rendue célèbre internationalement pour son interprétation de Lucia dans le film Promessi sposi en 1941 de Mario Camerini.

Elle a joué dans une cinquantaine de films réalisés par des réalisateurs tels que Luigi Comencini, Giuseppe Bertolucci, Giuliano Montaldo, Mario Mattoli, Alberto Lattuada, Camillo Mastrocinque, Alessandro Blasetti accanto ad attori come Eduardo De Filippo, Peppino De Filippo, Vittorio De Sica bottle holder for running, Aldo Fabrizi, Gino Cervi, Aroldo Tieri, Massimo Girotti, Eleonora Rossi Drago, Cesco Baseggio, Valentina Cortese, Clara Calamai, Amedeo Nazzari, Ruggero Ruggeri.

Elle a également joué au théâtre, dans de grandes compagnies, aux côtés des acteurs comme Vittorio Gassman, Anna Proclemer, Gino Cervi et Gabriele Lavia

Chile Home ISLA 4 Jerseys

Chile Home ISLA 4 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

.

À la télévision, il est important de se rappeler son interprétation dans Le sorelle Materassi réalisé par Mario Ferrero.

Son histoire mouvementée avec Massimo Serato est restée fameuse. Il l’a finalement quittée pour Anna Magnani replica england football shirts.