Baie d’Hudson

Géolocalisation sur la carte : Canada

La baie d’Hudson (prononciation en français de France&nbsp 90s football jerseys;: [bɛ d‿ydsɔn], en français québécois : [be d͡z‿ʏdsõ]) est une baie située au Canada. Il s’agit d’une des plus grandes baies au monde (sa superficie est de 822 324 km2), elle est entourée par les provinces du Québec best belts, de l’Ontario, du Manitoba et par le territoire du Nunavut. L’Organisation hydrographique internationale la considère comme une partie de l’océan Arctique.

Cette baie porte le nom de l’explorateur anglais Henry Hudson qui, en 1610, y fut pris dans les glaces avec son bateau. Médard Chouart des Groseilliers et Pierre-Esprit Radisson ont déclaré être allés à la baie d’Hudson par voie terrestre en 1659, mais les historiens doutent fortement de ce fait, leurs voyages chez les Algonquins ou Anishnabés du lac Supérieur leur ayant donné des informations au sujet de cette grande étendue d’eau salée qu’ils appellent mer du Nord ou grande Baie du Nord. En 1668, à la tête de la première expédition de la toute nouvelle Compagnie de la Baie d’Hudson qu’ils avaient aidé à fonder, ils y entrèrent finalement.

La baie d’Hudson est ensuite historiquement indissociable de la lutte franco-anglaise pour l’Amérique du Nord aux XVIIe et XVIIIe siècles. En effet, elle donnait accès aux vastes territoires de traite des fourrures dont chaque pays voulait obtenir l’exclusivité. Les Français, établis dans la vallée du Saint-Laurent (Nouvelle-France), envoyèrent plusieurs expéditions pour déloger les postes de traite que les Anglais y avaient érigés sous l’égide de la Compagnie de la Baie d’Hudson. En 1697, le capitaine Pierre Le Moyne d’Iberville défera ainsi trois navires de la Royal Navy dans la bataille de la Baie d’Hudson, la plus importante bataille navale de l’Arctique nord-américain et capturera le Quartier Général anglais de York Factory what is a natural meat tenderizer.

Les Anglais firent de même avec les postes français. Le tout ne fut réglé qu’après la confirmation de la propriété de ce territoire à la Grande-Bretagne en 1713 par les Traités d’Utrecht.

L’Organisation Hydrographique Internationale définit les limites de la baie d’Hudson de la façon suivante:

La baie d’Hudson mesure environ 960 km de large et 1 390 km du nord au sud mais son bassin est peu profond : sa profondeur moyenne est de 125 m, mais elle est inférieure à 80 m jusqu’à 100 km de la côte. Le fond est généralement peu accidenté avec seulement quelques dépressions et des bancs peu profonds. La raison en est qu’elle a été formée lors de la dernière glaciation par rabotage du bouclier canadien précambrien par les glaciers.

En observant bien la forme de la baie, on peut remarquer que la partie sud-est de la baie d’Hudson est constituée d’un demi-cercle dont le centre est situé au nord des îles Belcher. Bien qu’aucune preuve ne l’était, une hypothèse avancée est que cette forme, nommée Nastapoka, indiquerait la présence de l’un des plus grands cratères d’impact météoritiques du monde avec un diamètre de 456 km et âgé d’environ 2 milliards d’années. Parmi les principaux caps créés par cette formation, on retrouve la pointe Louis-XIV, le cap Dufferin et le cap Henrietta Maria meat tenderising marinade.

L’afflux des eaux des îles arctiques au nord de la baie et des eaux douces provenant de nombreux fleuves dont le Churchill et le Nelson, maintient dans la baie un niveau plus élevé que le niveau moyen des mers. Ses eaux se déversent donc vers l’océan Atlantique par l’étroit détroit d’Hudson. En raison de ce resserrement et de la grandeur exceptionnelle de la baie, la masse d’eau peut en faire plusieurs fois le tour avant de sortir.

L’englacement débute en octobre et persiste jusqu’en juin bien que des ouvertures se forment dans la glace, même au plus froid de l’hiver, sous l’action du vent. Le contraste entre ces eaux exposées à l’air libre dont la température est d’environ −2 °C et l’air ambiant beaucoup plus froid génère en aval des ouvertures, des chutes de neige importantes mais très localisées.

Après la fonte des glaces, un trafic maritime limité s’installe. En plus des kayaks inuits, des canots amérindiens, des hors-bords et caboteurs en tous genres, des navires de la Garde côtière canadienne ouvrent des chenaux dans la glace et ravitaillent les villages côtiers. Quelques navires de haute mer font également escale à Churchill (Manitoba) pour le transport du blé venant des Prairies.

La baie est située près du centre d’une anomalie gravimétrique, qui a été cartographiée en détail par la mission GRACE.

Le , on annonce qu’un étudiant au doctorat en géologie de l’Université McGill de Montréal, Jonathan O’Neil, a trouvé les roches les plus anciennes au monde sur la côte est de la baie d’Hudson, à 40 kilomètres au sud de Inukjuak, sur la péninsule d’Ungava. Vieilles de 4,3 milliards d’années, elles battent de 300 millions d’années leurs plus proches concurrentes, des roches trouvées près du Grand Lac des Esclaves dans les Territoires du nord-ouest, au Canada. Les résultats des analyses par cet étudiant du contenu en néodyme-142 furent publiés dans la revue Science.

Les terres riveraines de la baie couvrent 324 000 km2; elles sont relativement plates et couvertes de marécages acides. La baie d’Hudson se situe en général au nord de la limite des arbres. La végétation dans le sud est de type muskeg (fondrière de mousse), un mélange de tourbe et de lichens avec quelques arbres ici et là (saules nains). Les Amérindiens Cris la nomment d’ailleurs Wiinipekw, « Eau vaseuse », le même nom que pour le lac Winnipeg. En allant vers le nord de la baie on rencontre la toundra et le pergélisol car la température y est la majeure partie de l’année bien en dessous du point de congélation de l’eau.

Les plaines hudsonniennes, aussi appelées taïga du Sud de la Baie d’Hudson sont constituées de trois sous-écorégions :

Les deux premières sont situées au Manitoba et en Ontario. La troisième est située au Manitoba, en Ontario et au Québec. Ces plaines s’étendent le long du littoral entre Churchill au Manitoba et Fort Rupert au Québec sur une distance approximative de 1 300 km et entrent dans les terres sur une distance approximative de 200 à 300 km et suivant un contour inégal, allant jusqu’à Gillam (Manitoba) et près de Kapuskasing en Ontario.

La baie d’Hudson et l’histoire de la Compagnie de la baie d’Hudson sont décrites dans un roman de Jules Verne, Le Pays des fourrures, paru en 1873.

Juan Ramón López Muñiz

Juan Ramón López Muñiz 90s football jerseys, né le 2 novembre 1968 à Gijón (Asturies, Espagne), est un footballeur espagnol reconverti en entraìneur. Il entraîne le club de Levante UD depuis juin 2016.

Formé dans les catégories inférieures du Sporting de Gijón au poste de défenseur, il joue pendant son service militaire au CD Izarra (saison 1988-1989).

Il débute avec le Sporting en première division lors de la saison 1991-1992. Il reste pendant cinq saisons en équipe première.

Il joue ensuite au Rayo Vallecano où il inscrit quatre buts en 40 matches lors de la saison 1998-1999. Il met un terme à sa carrière au CD Numancia en 2002.

Il dispute un total de 234 matchs en première division, inscrivant 6 buts, et 98 matchs en deuxième division, marquant 4 buts.

Il est l’assistant de l’entraîneur Juande Ramos à l’Espanyol de Barcelone et au Málaga CF.

López Muñiz débute comme entraîneur en chef avec l’UD Marbella en 2006. La même année, il rejoint le Málaga CF qu’il parvient à faire monter en première division lors de la saison 2007-2008.

En 2008, il est recruté par le Racing de Santander. Il participe à la Coupe de l’UEFA avec cette équipe.

En 2009, il retourne au Málaga CF avec qui il parvient à éviter la relégation en deuxième division. Puis mens football shirts, en octobre 2010, il redevient l’assistant de Juande Ramos au FC Dnipro Dnipropetrovsk evercare sweater shaver.

Lors de la saison 2015-2016 running belt with water bottle holder, il entraîne l’AD Alcorcón qu’il ne parvient pas à faire monter en première division. En juin 2016, il est recruté par le Levante UD qui vient d’être relégué en D2.

Landtagswahlkreis Rhein-Sieg-Kreis II

Der Landtagswahlkreis Rhein-Sieg-Kreis II (Organisationsziffer 26) ist einer von derzeit 128 Wahlkreisen in Nordrhein-Westfalen, die jeweils einen mit der einfachen Mehrheit direkt gewählten Abgeordneten in den Landtag entsenden.

Zum Wahlkreis 26 Rhein-Sieg-Kreis II gehören die kreisangehörigen Städte Bad Honnef, Königswinter und Sankt Augustin im Rhein-Sieg-Kreis.

Bei der Landtagswahl in Nordrhein-Westfalen 2005 am 22. Mai 2005 erreichten die im Wahlkreis angetretenen Parteien folgende Prozentzahlen der abgegebenen gültigen Stimmen: CDU 50,2, SPD 30,8, FDP 8,8, Bündnis 90/Die Grünen 6,9, WASG 1,5, PDS 0,7, REP 0,7, ödp 0,4.

Direkt gewählte Abgeordnete des Wahlkreises Rhein-Sieg-Kreis II war Andrea Milz (CDU).

Köln:  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30

Düsseldorf:  31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53&nbsp lint shaver canada;| 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68

Münster:  69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 

Detmold:  88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102

Arnsberg:  103 | 104 | 105 | 106 | 107 | 108 | 109 | 110 | 111 | 112 | 113 | 114 | 115 | 116 | 117 | 118&nbsp 90s football jerseys;| 119 | 120 | 121 | 122 | 123 | 124 | 125 | 126 | 127 | 128